20 Avenue Victor Basch 93160 NOISY-LE-GRAND
+33 6 68 57 18 27
assia@hypnologiste.fr

Qu’est-ce-que l’hypnose peut soigner ?

Qu’est-ce-que l’hypnose peut soigner ?

Que soigne l'hypnose ?

L’hypnose est utilisée dans le cadre du soin, depuis plus de 200 ans dans les sociétés occidentales, avec des pratiques aussi différentes que l’hypnosédation (utilisée en anesthésie), l’hypnoanalgésie ( pour gérer la douleur) et enfin l’hypnothérapie à visée de mieux-être psychique.

À ces usages dans le cadre du soin, s’ajoutent l’utilisation de l’hypnose dans l’optimisation du potentiel sportif, professionnel, académique, ainsi que le volet ludique de l’hypnose.

Qu'est ce que l'hypnose peut soigner ?

L’hypnothérapie en particulier a fait ses preuves dans la prise en charge d’un large éventail de problématiques, par exemple, les troubles du sommeil, les troubles du stress post-traumatique, les troubles alimentaires, le tabagisme, les peurs et phobies, les troubles anxieux, la dépression, la gestion des émotions, entre autres.

Ci-dessous, plus en détail l’action de l’hypnose sur ces problématiques.

Comment l’hypnose agit sur le sommeil ?

Hypnose et sommeil

L’hypnose pour dormir est une demande fréquente en cabinet et sur YouTube pour la pratique de l’autohypnose. Nombreuses études cliniques se sont penchées sur le sujet relevant un impact significatif sur la qualité du sommeil, la latence du sommeil, la durée du sommeil, l’efficacité du sommeil, les évènements nocturnes et le dysfonctionnement diurne.

En effet, l’hypnose peut aider à améliorer la qualité du sommeil en contribuant à réduire le temps nécessaire pour s’endormir et à approfondir le sommeil. En utilisant les mécanismes d’hypnose de suggestion et d’hypnorelaxation, il est également possible d’améliorer la continuité du sommeil et de réduire le nombre de réveils nocturnes.

Les techniques d’hypnose utilisées peuvent également accompagner le sevrage des somnifères en ramenant la confiance dans le corps et en réalisant une sorte de rééducation du sommeil.

En outre, l’état d’hypnose est favorable à la réduction du stress et de l’anxiété, qui sont des facteurs pouvant perturber le sommeil. Rien qu’avec cette expérience, il possible de renouer avec la facilité d’endormissement, faire l’apprentissage de l’auto-hypnose pour se réapproprier la phase d’endormissement, notamment dans les difficultés concomitantes à l’anxiété.

Comment se débarrasser d’un stress post-traumatique avec l’hypnose ?

Hypnose et traumas, TSPT, SSPT ou PTSD

L’état de stress post traumatique présente des caractéristiques plus ou moins intenses de dissociation (sortie du corps, l’impression d’observer sa vie de l’extérieur et/ou de ne pas être là), de sidération ou suspension des pensées, et de catalepsie ou figement du corps.

Ces phénomènes caractéristiques de l’état de stress post traumatique, déroutants, se retrouvent également dans l’état hypnotique avec les mêmes mécanismes.

Justement en utilisant « l’entrainement » engendré par le trauma, il est possible d’aller modifier avec justesse et précision ces différents mécanismes liés au trauma, et accompagner la victime du trauma à travers le réveil hypnotique pour se réveiller de l’état de sidération qui a continué en arrière-plan à la suite du traumatisme.

L’EMDR utilise un processus hypnotique également. Et si l’EMDR a fait ses preuves pour certaines affections traumatiques, l’hypnose peut être d’un grand soutien dans les cas de résistance, ou d’abréactions émotionnelles intenses pour la victime du trauma.

Comme le souligne Dr. Christian Cheveau dans son livre « Guérir d’un traumatisme psychique par l’hypnose » : « Les techniques visant à déclencher une reviviscence de l’évènement traumatiques pour apprendre à le gérer sont discutables car elles peuvent provoquer des décharges émotionnelles incontrôlables qui ne font qu’aggraver la symptomatologie traumatique. La technique de désensibilisation sous hypnose est, d’après mon expérience, la meilleure technique de traitement des traumatismes psychiques« .

Est-ce que l’hypnose est efficace pour perdre du poids ?

hypnose et gestion du poids

Perdre du poids grâce à l’hypnose est possible du fait que derrière les comportements liés à l’alimentation se cache de nombreux enjeux émotionnels, identitaires et socioculturels.

Ainsi, en travaillant sur ces dimensions, majoritairement inconsciente, l’hypnose présente des résultats positifs dans le cadre des troubles du comportement alimentaire, et notamment dans le cas de compulsions, d’hyperphagie ou de boulimie.

Plusieurs études cliniques se sont penchées sur l’efficacité de l’hypnose comme intervention pour l’obésité. Elles se rejoignent toutes sur la continuité des résultats au-delà de 2 ans suivant la thérapie.

Par ailleurs, face aux troubles du comportement alimentaire, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) accompagnée d’hypnothérapie donne des meilleurs résultats sur le court et long terme. Donc le choix de combiner ces deux thérapies est tout à fait encouragé, pour obtenir et pérenniser les résultats.

Vaincre l’anorexie mentale grâce à l’hypnose

hypnose et anorexie

L’hypnothérapie est utilisée comme thérapie complémentaire dans la prise en charge de l’anorexie.

Les effets de l’hypnose sur l’anorexie sont efficaces pour traiter certains symptômes de ce trouble tels que la distorsion de l’image du corps, l’échec de la conscience intéroceptive, les sentiments d’inadaptation, les tendances perfectionnistes et la résistance à la thérapie.

D’une manière stratégique, il possible d’utiliser l’hypnose pour travailler le ou les traumatismes déclencheurs le cas échéant. De plus l’hypnothérapie est une intervention stratégique sur quatre axes couramment associés à l’anorexie et notamment : l’estime de soi, l’image corporelle, le retardement de maturité et l’enchevêtrement familial.

Comment agit l’hypnose sur les phobies ?

Hypnose pour les peurs et phobies

L’hypnose est efficace contre les phobies, qu’elles soient liées à :

  • une circonstance, telle que le vide, la foule, les lieux fermés
  • un moyen de transport, tel que l’avion, la voiture, le train
  • un animal, tel que les araignées, les chiens, les serpents, les requins ou autre
  • ou encore d’ordre relationnel, telle que la peur de prendre la parole en public, la peur de rougir, la peur de vomir etc.

En effet, les manifestations de la phobie émotionnels et physiologiques peuvent être tellement intenses, jusqu’à des impressions de mort imminente, engendrant des comportement d’évitements.

L’hypnose peut intervenir à différents stades de la boucle phobique, en utilisant des techniques de désensibilisation, d’acceptation et de gestion réaliste du contrôle.

L’hypnose et les troubles anxieux

Hypnose pour l'anxiété, l'angoisse et la panique

Dans le cadre des séances d’hypnose pour l’anxiété et les troubles anxieux, l’apprentissage de l’auto-hypnose présente une alternative et un soutien rapides, moins couteux, sûrs et non addictifs – à la médication.

Cette revue de la littérature clinique sur l’auto-hypnose dans le traitement de l’anxiété et des troubles liés au stress, y compris dans le cadre de soins du cancer, des procédures médicales, des brûlures et des soins dentaires.

L’hypnose exploitant l’intime connexion entre le corps et l’esprit, elle apporte une amélioration de l’autorégulation, de la cognition et de l’expérience de la maîtrise de soi.

Comment agit l’hypnose sur la dépression ?

hypnose et dépression

L’hypnose pour la dépression présente des impacts positifs en traitant de nombreux symptômes dépressifs tels que l’insomnie, la rumination, le style cognitif, de réponse, d’attention et de perception, contribuant à l’humeur et aux pensées dépressives.

L’approche associant hypnothérapie et les approches stratégiques cognitives et comportementales est l’approche la plus largement documentée dans la littérature médicale.

Certes, le réflexe actuel quant à la dépression est plutôt dans des traitements médicamenteux, alors que la prise en charge de la dépression nécessite une restructuration cognitive, comportementale et un travail profond sur l’image de soi et l’estime de soi.

Quel type d’hypnose pour arrêter de fumer ?

Hypnose tabac

L’hypnose ericksonienne est une méthode très efficace pour aider les personnes à arrêter de fumer. En se basant sur des techniques pour modifier la perception des fumeurs face à la cigarette et en modifiant les croyances et les associations liées à la cigarette, l’hypnose donne aux fumeurs les moyens de prendre le contrôle de leur habitude de fumer.

Plusieurs stratégies d’hypnose peuvent être utilisées pour l’arrêt du tabac : le renforcement de la décision de changement, la modification de perception de la dépendance, l’installation du dégoût de l a cigarette et aussi la réappropriation de l’identité individuelle au-delà de l’image du fumeur.

N’hésitez pas consulter cette page sur mon approche spécifique de l’arrêt du tabac par l’hypnose.

Les applications de l’hypnose sont encore plus larges que celles indiquées ci-dessus. Elles contribuent par exemple à la gestion des émotions, elles accompagnent la sortie du burnout, elles soutiennent la reconstruction de l’estime et de la confiance en soi et s’utilisent également pour les performances et l’optimisation du potentiel sportif, professionnel ou académique.

Si certaines pratiques d’hypnose sont exclusivement réservées aux médecins, telles que l’anesthésie par l’hypnose, d’autres peuvent être pratiquées dans le cadre d’un accompagnement vers le mieux être, voire dans l’intimité de son domicile avec l’auto-hypnose par exemple.

N’étant pas médecin psychiatre, ni psychologue, ma pratique de l’hypnothérapie s’inscrit dans la relation d’aide, hors cadre médical et réglementé. Elle ne se substitue donc en rien à un acte ou traitement médical dont elle est peut être complémentaire.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à me contacter.

Prenez bien soin de vous.

— Assia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *